Vers la valorisation de la culture de l’amandier

Un projet de construction et d’équipement d’une unité de valorisation des amandes vient d’être lancé au centre d’Aknoul, province de Taza, avec pour objectif la valorisation de cette culture porteuse au niveau de la région.

D’un montant global d’investissement de l’ordre de 2,75 millions de dirhams, ce projet profitera à 3.128 bénéficiaires et permettra de contribuer à l’organisation, l’amélioration et le renforcement de l’opération de décorticage des amandes à hauteur de 500 Kg/heure.

Cette nouvelle unité, lancée dernièrement à l’occasion d’une visite du ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, fait partie d’un ensemble de projets de développement des filières de production, en cours de mise en œuvre au niveau local, dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 ».

Les bénéficiaires de ce projet appartiennent à 56 ONGs, membres de la fédération des associations d’Aknoul actives dans le domaine.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’Agriculture, Abdelhamid Benali a indiqué que ce projet s’inscrit dans la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 », qui vise à réduire le taux de pauvreté dans le monde rural à travers l’amélioration et la diversification des revenus dans le respect de l’environnement, ajoutant que cette initiative est de nature à contribuer à faciliter l’accès des produits des coopératives agricoles aux marchés locaux et nationaux.

De son côté, Khadija El Hams, présidente de la coopérative féminine pour la production et la valorisation de l’amandier a souligné l’importance de cette unité qui permettra le décorticage de trois tonnes/jour, et partant l’amélioration de la production et le revenu de la femme rurale au niveau local.

Selon Mme El Hams, ce projet assurera un revenu fixe pour les 69 femmes que compte la coopérative féminine pour la production et la valorisation de l’amandier.

Quant au président de la Fédération des associations d’Aknoul, Hassan Kannouch, il s’est félicité de la création de cette unité qui aura « un impact positif » sur les associations et coopératives actives dans le domaine, ajoutant qu’elle contribuera à l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs et à la lutte contre l’exode rurale