Signature de conventions pour élargir l’offre scolaire et universitaire

Le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, a présidé, vendredi à Fès, une cérémonie de signature d’une dizaine de conventions pour booster l’offre scolaire et universitaire et généraliser l’enseignement préscolaire dans la région Fès-Meknès.

Ces conventions ont été signées également par le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Essaid Zniber, le président du conseil de la région Fès-Meknès, Mohand Laenser, les présidents des universités Sidi Mohammed Ben Abdellah (USMBA) de Fès, Moulay Ismail (UMI) de Meknès et Euro-Méditerranéenne de Fès (UEMF), le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation Fès-Meknès, les gouverneurs des provinces relevant de la région et d’autres partenaires.

Elles visent la réalisation de projets de nouvelles facultés et de complexes universitaires, le renforcement de la recherche et de l’innovation dans le domaine numérique et l’appui de l’enseignement préscolaire dans la région.

Ces conventions concernent l’exécution du projet d’aménagement du complexe universitaire Agdal à Fès, avec un coût global de 40 millions de DH, la création d’une bibliothèque universitaire relevant de l’UMI-Meknès (30 MDH), la création de l’École supérieure de commerce et de gestion-Meknès (50 MDH), et l’Ecole nationale des sciences appliquées-Meknès (60 MDH).

Elles portent aussi sur l’extension de la faculté polydisciplinaire de Taza (100 MDH) et la création de la faculté polydisciplinaire de Taounate (100 MDH), de la faculté du sport à Ifrane (60 MDH), du complexe universitaire à Boulemane relevant de l’USMBA (50 MDH) et d’un pôle universitaire à Ain Chegag (300 MDH).

L’élargissement de l’offre scolaire et universitaire se concrétisera également à travers la création d’une faculté des sciences et techniques à Sefrou (70 MDH), la réalisation d’un incubateur régional au sein de l’UEMF (6,7 MDH), l’appui de la recherche et de l’innovation dans le domaine numérique dans la région (40 MDH) et la mise en œuvre du projet de généralisation de l’enseignement préscolaire à Fès-Meknès (663,50 MDH), outre un avenant à la convention de développement régional du 17 juillet 2017, signée avec les ministère de l’économie et des finances, de l’éducation nationale, et l’UEMF.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a mis en avant l’importance de ces conventions de partenariat destinées à élargir l’offre scolaire universitaire et généraliser l’enseignement préscolaire au niveau de la région pour un coût global de 600 MDH, dont 400 MDH sera financé par le ministère et 200 MDH par le Conseil régional, notant que chaque province de la région disposera à cet effet d’un établissement universitaire.

L’objectif, a-t-il dit, est de renforcer l’accès des étudiants aux universités et remédier au sureffectif que connait les universités de Fès et Meknès.

La cérémonie de signature de ces conventions, qui s’est déroulée notamment en présence du ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, a été marquée par la remise de tablettes au profit d’élèves de la région.

Par ailleurs, M. Amzazi a procédé à l’inauguration de l’école Assoumou à la commune de Zouagha, qui bénéficie à 1.390 élèves, dont 689 filles.

Cet établissement éducatif comprend notamment 37 classes, 4 bureaux et une salle multi disciplinaire.

Le ministre a également inauguré le lycée-collégial Moad Ibno Jabal à la commune Oulad Taieb. Au total, 1.014 élèves, dont 440 filles, suivront leurs études dans les 30 classes de cet établissement.

M. Amzazi s’est, de même, rendu au lycée technique-Route Sefrou, et s’est informé du projet ‘’établissement numérique’’, destiné à l’enseignement à distance, particulièrement technique.