Sefrou : Lancement de la campagne agricole 2022-2023

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki a procédé, mercredi à la commune d’Aghbalou Akourar (province de Sefrou), au lancement officiel de la campagne agricole 2022-2023.

S’exprimant à cette occasion, M. Sadik a mis l’accent sur les principales mesures et incitations au titre de l’actuelle campagne agricole, soulignant que son département a pris une série de mesures et dispositions, en matière notamment, d’approvisionnement en facteurs de production (semences et engrais), de développement des filières agricoles, de gestion de l’eau d’irrigation, d’assurance agricole, de financement et d’accompagnement des agriculteurs et ce, pour le bon déroulement de la campagne agricole 2022-2023, marquée par la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green 2020-2030.

Concernant les semences, a-t-il dit, le ministère mobilisé près de 1,1 millions de quintaux de semences sélectionnées à des prix incitatifs, à travers la commercialisation de semences à des prix de vente subventionnés à hauteur de 210 dh/quintal pour le blé tendre et l’orge, et 290 dh/quintal pour le blé dur. La politique de proximité est renforcée à travers la rationalisation du réseau de distribution (350 à 400 points de vente) et le suivi quotidien des ventes.

S’agissant des engrais, le ministre a fait savoir que le marché sera approvisionné à hauteur de 650.000 tonnes d’engrais phosphatés, au même prix de la campagne précédente, ajoutant que pour les engrais azotés importés, la situation d’approvisionnement sera suivie de près au cours de la campagne sachant que ces fertilisants sont utilisés particulièrement après la levée des cultures vers janvier février.

En ce qui concerne les barrages à usage agricole, M. Sadiki a fait savoir que le taux de remplissage se situe à 23pc contre 34pc à la même période au titre de la campagne précédente.

Compte tenu du déficit en eau, a-t-il expliqué, le ministère a mis en place un suivi rapproché pour rationaliser les disponibilités en eau au niveau des périmètres irrigués en donnant la priorité à l’arboriculture et aux cultures pérennes en plus de la limitation des superficies des cultures consommatrices d’eau.

Il a ce dans cadre cité les mesures prises en matière d’irrigation, dont l’achèvement de la modernisation des réseaux d’irrigation et de reconversion collective en irrigation localisée sur une superficie de 117.000 ha et sa poursuite sur une superficie de 38.000 ha, l’équipement de 35.000 Ha supplémentaires d’exploitations agricoles en système d’irrigation localisée, et la poursuite des travaux d’aménagement hydroagricole pour l’extension des superficies irriguées sur une superficie de 37.000 ha au niveau de l’aval des barrages réalisés ou programmés, outre la poursuite des travaux d’aménagement et de protection des périmètres de petite et moyenne hydraulique sur une superficie de 15.000 ha.

Le ministre a cité aussi la poursuite de l’encouragement de l’investissement dans le secteur agricole à travers l’octroi des incitations dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA) et le lancement de nouvelles incitations dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green, précisant que le montant des subventions prévisionnel pour 2023 est de près de 3,7 milliards de dirhams, pour mobiliser un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Une plateforme électronique « Guichet unique électronique » a été mise en place offrant la possibilité de dépôt en ligne des dossiers de demande des subventions par les agriculteurs accessible à l’adresse https://fda.agriculture.gov.ma/gue.

Selon le ministre, l’assurance agricole multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses et les cultures oléagineuses devrait couvrir une superficie d’environ 1,2 millions/Ha et la poursuite du programme d’assurance multirisques pour les arbres fruitiers devrait permettre d’assurer près de 50.000 ha.

Mettant en valeur l’importance de la question du financement, le ministre a souligné que le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), a pris les dispositions financières et réglementaires nécessaires, à l’image des campagnes précédentes, pour répondre aux demandes de financement de la campagne agricole dans les meilleures conditions.

Le programme prévisionnel des grandes cultures d’automne , a -t-il dit, a été établi et sera mis en place en tenant compte des disponibilités hydriques dans les zones pluviales, dont 4,3 Millions d’ha de céréales, près de 530.000 ha de cultures fourragères, près de 205 000 ha de légumineuses alimentaires et 95 000 ha de maraichage d’automne.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe relatif à la consolidation des filières agricoles de la stratégie Génération Green, des contrats-programmes de nouvelle génération pour les 15 filières végétales et 4 filières animales ont été élaborés en étroite collaboration avec les fédérations interprofessionnelles, qui seront signés entre le Gouvernement et les fédérations interprofessionnelles des filières de production au cours de la campagne actuelle, a noté le responsable gouvernemental.

Il a aussi relevé que le programme national de semis direct au titre de l’actuelle campagne agricole 2022/2023 prévoit la poursuite du programme sur une superficie de 100.000 ha, avec l’objectif d’atteindre 1 million d’ha à horizon 2030, soulignant, dans ce cadre, que le ministère a prévu l’acquisition de 73 semoirs au profit des coopératives et le renforcement de la sensibilisation et de l’accompagnement des agriculteurs pour adopter cette technique.

Avec ce programme, le Ministère consacre son orientation vers une agriculture durable et éco-efficiente conformément aux dispositions de la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030, a-t-il fait remarquer.

A cette occasion, le ministre accompagné du Wali de la région Fès-Meknès, a procédé au lancement de l’opération du semis direct sur une superficie de 30 Ha ainsi et à la distribution de semoirs du semis direct au profit de coopératives de la région.

Concernant le développement du secteur des industries agro-alimentaires, l’opération de commercialisation des agropoles de Meknès, Berkane, Tadla et Souss sera poursuivie, ainsi que la poursuite de création des unités industrielles au niveau des agropoles, avec l’équipement et lancement du pôle qualité des produits alimentaires au niveau de l’agropole du Souss et le lancement des travaux de construction du pôle qualité de l’agropole du Loukkos. Il est également prévu la signature des conventions pour la réalisation des agropoles du Gharb et du Tadla.

La mise en œuvre du contrat-programme de développement des industries agro-alimentaires sera poursuivie à travers l’octroi des aides de l’Etat dans le cadre du Fonds de développement agricole pour la création d’unités de valorisation des produits agricoles et la promotion et diversification des exportations des produits agricoles.

Le suivi de l’avancement de la campagne agricole et la mobilisation de tous les acteurs du secteur permettront de prendre les mesures complémentaires nécessaires en temps utile.

Dans le cadre du programme exceptionnel mis en place par le Gouvernement le 18 février 2022, en exécution des Hautes Orientations de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, pour atténuer l’impact du déficit des pluies sur le secteur de l’agriculture et fournir l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés, 5 millions de quintaux d’orge subventionné ont été distribués au profit de plus de 1,14 millions d’éleveurs, la distribution de 1,6 millions de quintaux d’aliments composés subventionnés au profit de plus de 194.000 éleveurs de vaches laitières. Une autre tranche de ce programme sera lancée fin octobre aussi bien pour l’orge et pour l’aliment composé selon les ressources pastorales en fonction des régions.

Pour l’abreuvement du cheptel, il a été procédé à l’aménagement et l’équipement de 315 points d’eau et l’acquisition de 3204 citernes souples.

En marge du lancement de la campagne agricole, le Ministre, a visité une ferme pédagogique digitale au niveau de la commune de Aghbalou Akourar, province Sefrou. Installée sur une superficie de 4 Ha, il s’agit d’une plateforme intégrée de promotion de l’agriculture moderne et digitale qui propose aux agriculteurs des services et des solutions innovantes.

Première de son genre au niveau national, cette plateforme s’inscrit dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 qui vise la promotion d’une agriculture moderne et efficiente en termes d’efficacité hydrique et énergétique et le renforcement de capacités des agriculteurs dans le cadre de la préparation d’une nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles ainsi que le rapprochement entre les communautés technologique et agricole.

La ferme dispose d’un guichet de services pour les agriculteurs, d’une ferme pédagogique et de démonstration intégrant de nouvelles pratiques agricoles, technologiques et numériques, un incubateur pour les startup, un laboratoire de prototypage et une serre intelligente.