M. Mezzour visite des projets industriels à Fès et Sefrou

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour a visité, mercredi, plusieurs projets et unités industriels au niveau de la préfecture de Fès et de la province de Sefrou.

Accompagné notamment du wali de la Région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Saïd Zniber et du président du Conseil de la région Fès-Meknès, Abdelouahed El Ansari, le ministre s’est rendu à Alstom-Maroc, une usine spécialisée dans le câblage ferroviaire et de transformateurs embarqués dédiée intégralement à l’exportation.

S’étendant sur une superficie de 3,4 ha, le site d’Alstom-Fès, emploie actuellement quelque 400 personnes et tend la création de 350 autres emplois directs à l’horizon 2023. Le site, qui s’engage à soutenir le développement socio-économique de la région, a équipé, à ce jour, plus de 20 projets ferroviaires internationaux.

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce a visité, par la suite, la société Maroc Modis-Triumph International, située aussi à l’ex-COTEF et dédiée à la fabrication de la lingerie féminine et masculine.

M. Mezzour s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de réalisation du Parc d’exposition international de Fès, dont les deux premières tranches relatives à l’aménagement du centre d’affaire et du hall des expositions ont atteint plus de 50 pc, tandis que la troisième tranche portant sur voirie et réseaux divers (90 pc) et l’électricité /éclairage public (achevé). Les travaux de construction des guichets et parvis seront, eux, lancés fin mai.

La quatrième tranche, consistant en la réalisation d’un grand hall de 4000 m², fera l’objet d’un appel d’offre qui sera lancé en juillet 2022, selon les responsables en charge du projet. L’étape suivante du ministre et la délégation l’accompagnant, était le site du Parc Industriel de Ain Cheggag (PIAC), qui est réalisé sur une superficie de 81 ha. Le PIAC, composé de deux zones, une destinée à abriter le secteur du cuir et une autre consacrée aux activités généralistes, vise à créer un noyau d’activité industrielle dans la commune de Ain Cheggag.

Après avoir fait l’objet d’une convention de mise en valeur signée en octobre 2020, le PIAC a connu d’importants travaux d’aménagement dont l’état d’avancement a atteint, aujourd’hui, 50% et qui s’achèveront à la fin de cette année. Une station d’épuration, qui sera réalisée dans ce cadre, fera, elle, l’objet d’un appel d’offre qui sera bientôt lancé par la société Al Omrane, Par ailleurs, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé par le CRI le 23 mars 2022 et clôturé le 25 avril 2022. Un total de 123 dossiers reçus, dans ce cadre, seront examinés par la Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI) le 19 mai courant. Tandis qu’un autre appel à manifestation d’intérêt sera lancé à la fin de ce mois-ci.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a mis en valeur l’importance du PIAC destinée la délocalisation des artisans de l’ancienne médina de Fès, ajoutant que la composante environnementale est prise en charge dans ce projet par la programmation de la réalisation d’une station d’épuration des eaux usées (STEP).

Mettant l’accent sur la demande croissante sur la commercialisation des lots du Parc Industriel, M. Mezzour a relevé que ce projet vise la création de plus de 6.000 postes d’emploi dans un futur proche.

Le directeur général de la société Al Omrane Fès-Meknès, Khalid Hamani a indiqué à M24, chaîne d’information en continu de la MAP, que les travaux d’aménagement du Parc, assurés par la société Al Omrane, ont atteint 52 pc d’avancement général et seront achevés fin Décembre 2022, selon le planning prévisionnel du projet.

Il a fait savoir que la société a réalisé, au niveau de la région, 9 Zones industrielles (4 à Fès, 2 à Meknès, 1 à My Yaacoub, 2 à Sefrou et 1 à Taza), ajoutant qu’une nouvelle zone industrielle est en cour d’étude à Ouislane-Meknès pour un lancement des travaux imminent.