L’Université EuroMed de Fès, un des exemples concrets du partenariat Maroc-UE en faveur de la jeunesse (diplomate européenne)

 L’Université EuroMed de Fès (UEMF) est l’un des exemples concrets du partenariat Maroc-Union européenne en faveur de la jeunesse, a affirmé, mardi à Fès, l’ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Maroc, Patricia Llombart

. »Je me réjouis d’avoir découvert l’Université Euromed Fès et d’avoir rencontré et échangé avec ses étudiants, aux côtés de mes collègues ambassadeurs des États membres de l’UE accrédités au Maroc et de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) », a indiqué la diplomate européenne, lors d’une visite à l’UEMF d’une délégation de l’UE, de la BEI et des ambassadeurs de l’UE à l’occasion de l’année européenne de la jeunesse et des célébrations en lien avec la journée de l’Europe.

« Nous nous félicitons de voir le nombre d’étudiants boursiers augmenter chaque année afin que cet espace d’excellence soit aussi un lieu d’inclusion», s’est réjouie l’ambassadrice de l’UE au Maroc, soulignant que « notre contribution avec la BEI vise non seulement le développement d’une offre de formation d’excellence, mais elle apporte également un appui qui permet d’offrir des bourses aux étudiants les plus méritants ».

De son côté, la représentante de la BEI au Maroc, Anna Barone, a relevé que la consécration de l’Université dans plusieurs classements mondiaux témoigne de sa vocation d’excellence, se disant fière que la Banque contribue à renforcer l’offre et la qualité de l’enseignement et de la recherche dans le Royaume.

« Nous sommes ravis de revenir à l’UEMF où chaque visite est une redécouverte, à la fois des étudiants, des installations en plein essor et du dynamisme de cette université unique dans la région, a encore ajouté Mme Barone.

Pour a part, le président de l’UEMF, Mostapha Bousmina s’est dit « ravi et honoré » de cette visite qui dénote l’intérêt porté par l’Union européenne à l’Université qui tente, sur les plans académique et culturel, de renforcer les liens entre le Maroc et l’UE et de promouvoir le dialogue interculturel, l’échange et la coopération entre les deux rives de Méditerranée.

Durant cette première mission conjointe à l’UEMF, les ambassadeurs ont échangé avec les étudiants dans le cadre d’ateliers thématiques portant sur le partenariat UE-Maroc, le changement climatique et entrepreneuriat, l’enseignement supérieur et mobilité, ainsi que sur le genre transversal.

Ces dialogues inédits ont porté sur les défis globaux, les enjeux de l’espace euroméditerranéen et sur les politiques publiques mises en place par l’UE et ses États membres pour soutenir un développement harmonieux entre les deux rives de la Méditerranée.

L’année 2022, décrétée année européenne de la jeunesse, marque les efforts déployés par l’UE, les États membres et les autorités régionales et locales pour honorer, soutenir les jeunes et dialoguer avec eux dans le contexte post-pandémique.

La stratégie de l’UE pour la jeunesse vise en particulier à favoriser la participation des jeunes à la vie démocratique, soutenir leur engagement social et civique, tout en garantissant que tous disposent des ressources nécessaires pour participer à la vie en société, selon un communiqué rendu public à cette occasion.

Depuis 2016, l’Union européenne et la BEI sont aux côtés du gouvernement marocain pour accompagner le développement de l’UEMF avec des programmes d’enseignement et de recherche d’excellence.

En 2026, l’UEMF devrait accueillir plus de 6.000 étudiants de tous horizons. Si le soutien européen permet à l’UEMF d’offrir une formation d’excellence dotée d’un pôle de recherche de qualité, elle offre également la possibilité d’accès aux étudiants les plus méritants en soutenant la politique de bourses de l’Université.