INDH: 57 unités d’enseignement préscolaire programmées à Sefrou

Un total de 57 unités d’enseignement préscolaire ont été programmées au niveau de la province de Sefrou, dans le cadre du quatrième programme de l’impulsion du capital humain des générations montantes de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).

Ces unités devront bénéficier, une fois achevées, à plus de 800 filles et garçons, chaque année, et contribuer à la création de 58 emplois directs.

L’INDH oeuvre, à l’échelle de la province et ailleurs, au développement de l’enseignement préscolaire en partenariat avec la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’enseignement Préscolaire (FMPS). Huit unités sont actuellement opérationnelles au niveau de Sefrou et d’autres sont en cours de mise en place.

Parmi ces structures, figure l’unité réalisée au niveau du douar Chairat, commune Bir Tam Tam au profit d’une vingtaine d’élèves.

Dans une déclaration à la MAP, Mustapha Jrifa de la Division de l’Action Sociale (DAS) a indiqué que la troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain a placé le développement de l’enseignement préscolaire, en particulier dans les zones rurales et éloignées, au centre de son action à travers son programme relatif à l’impulsion du capital humain des générations montantes.

M. Jrifa a souligné que l’objectif est de permettre la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales, l’amélioration de sa qualité et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs et des parents à l’importance de l’enseignement à bas âge, plaidant pour la coordination des efforts dans ce sens à travers notamment la mobilisation du foncier.

De son côté, la responsable provinciale de la FMPS à Sefrou et Taounate, Naila Akmira a fait savoir que huit unités d’enseignement préscolaire ont vu le jour au niveau de la province dans le cadre de la convention de partenariat liant la Fondation à l’INDH, ajoutant que 49 autres structures sont en cours de réalisation.

La FMPS, qui a été créée en 2008, ambitionne de généraliser un enseignement préscolaire de qualité à l’échelle du Royaume à travers la mobilisation des équipements nécessaires et la formation d’éducateurs issus des zones ciblées pour faciliter le déroulement de l’opération d’apprentissage et l’intégration des bénéficiaires dans le système d’éducation nationale, a-t-elle souligné.