Le Festival du Cinéma des Peuples rend hommage au réalisateur Mohamed Bouzaggou

La 17ème édition du Festival du Cinéma des Peuples s’est ouverte, jeudi à Imouzzer Kandar, en rendant un vibrant hommage au réalisateur marocain Mohamed Bouzaggou, pour ses œuvres et sa riche contribution à la scène de l’audiovisuel.

Le festival, organisé par Ciné-Club Imouzzer, est marqué cette année par la participation d’un aréopage de réalisateurs, comédiens et critiques de cinéma marocains et étrangers représentant notamment l’Égypte et l’Irak.

Treize courts-métrages participent à la Compétition internationale qui seront départagés par un jury présidé par Khaled Sli, directeur du Festival maghrébin du film d’Oujda et composé par l’artiste Sahar SiddiKi, Ibrahim Zarkani et Ibrahim El Hasnaoui, de l’Institut Royal de la Culture amazighe.

Le festival, qui combine dans sa programmation des activités en présentiel et à distance, propose une rencontre en visioconférence des participants avec le réalisateur marocain Amine Sabir.

Le programme de cette manifestation cinématographique comprend de même la projection des films « Iperita » de son réalisateur Mohamed Bouzaggou, et « Le voyage dans la boîte » de Amine Sabir, outre un séminaire et un débat sur les films en compétition internationale du festival.

Dans une déclaration à la MAP, le président du Ciné-Club Imouzzer, Mostafa Kherzouz, a souligné que le festival du Cinéma des Peuples a été lancé quelques jours avant l’ouverture officielle, avec des ateliers de formation au scénario et au montage, bénéficiant à des jeunes et encadrés par le réalisateur marocain Mohamed Ahzawi.

Il a ajouté que ce festival œuvre à rapprocher la culture cinématographique par le son et l’image, et à encourager la population locale de la ville d’Imouzzer Kandar à s’ouvrir et aller à la rencontre d’un groupe d’artistes, de critiques et de réalisateurs marocains et étrangers, et à interagir avec eux dans le cadre d’ateliers de formation