https://www.yoloxxx.com/

Fès-Shore: Une prime pour promouvoir l’emploi des jeunes

La région de Fès-Meknès a mis sur pied un dispositif incitatif attractif pour les entreprises, consistant tout particulièrement en une prime à l’emploi, dans le but d’attirer de nouveaux investisseurs et encourager la création d’emplois au niveau du parc Fès-shore.

Cette prime à l’emploi fait l’objet d’une convention de partenariat, approuvée en 2017, et rassemblant le conseil de la région, la commune de Fès, le centre régional d’Investissement (CRI) et la société MEDZ. Le montant de cette convention est de 12 MDH, dont 6 MDH assurés par le conseil régional Fès-Meknès.

Selon des données du conseil régional, trois sociétés installées à Fès-Shore ont bénéficié jusqu’à maintenant de cette mesure incitative. Il s’agit de la société Alten Maroc, filiale du groupe Alten, leader mondial de l’ingénierie et du conseil en technologie, le site de Fès du canadien CGI et la société ACTECALL.

« C’est à travers cette mesure qu’on arrive à créer une différenciation réelle de coût vis-à-vis de l’axe Rabat-Casablanca et les autres régions », a indiqué à la MAP Driss Rabie, directeur administratif et financier et co-gérant de la société Alten Maroc.

La région Fès-Meknès a ‘’fait un effort’’, à travers la mise en place d’une prime à l’emploi de 6.000 DH, avec une enveloppe globale de 12 MDH, dont la moitié est financée par la région dans le cadre d’une convention multipartite, a-t-il relevé.

Selon lui, Alten Maroc, qui s’est installée dans un premier temps à Fès avant d’ouvrir deux sites à Rabat et à Casablanca, opère essentiellement dans le domaine de l’automobile, les systèmes d’information et réseaux et Télécoms et a connu une croissance exponentielle, avec la création de 700 emplois, dont plus de 70pc à Fès.

Il a mis, à cet effet, l’accent sur les facteurs ayant permis à la société de réussir ses perspectives de croissance au Maroc et Fès en particulier, notamment le capital humain qualifié, les mesures incitatifs (les avantages liés à l’IS et l’IR, les dispositifs de subvention d’aide à la formation…), ainsi que la prime à l’emploi de la région Fès-Meknès.

‘’Ces dispositifs incitatifs nous ont permis de maintenir notre activité pendant la période de crise, d’assurer la montée en compétences de nos jeunes diplômés, de propulser notre compétitivité à l’échelle internationale et de poursuivre nos perspectives de croissance’’, a-t-il fait observer.

De son côté, le directeur du site de Fès du CGI, Mouhsine Touali, a mis en avant ‘’le potentiel de la région qui est très dynamique, à la faveur des entreprises et des écoles d’ingénierie’’, lesquelles permettent de drainer l’activité de l’entreprise.

« Nous arrivons à Fès avec une très forte ambition », a-t-il fait savoir, ajoutant que cette ambition « a été encouragée par les acteurs locaux et les universités se trouvant à Fès, mais aussi par le conseil régional, à travers l’octroi notamment d’une prime à l’emploi.

Le responsable a mis également en relief l’initiative ‘’École du développeur’’ (U’dev), lancée par CGI en partenariat avec l’Université Euromed de Fès (UEMF), l’Anapec et la région de Fès-Meknès, précisant que cette action porte sur la requalification de jeunes pour leur permettre d’intégrer le tissu économique, notamment à travers la filière informatique.

image source sex videos floozy gets fastened and tortured.