Clôture du 6-ème festival international du Ciné-Café de Taza

Le court métrage « Poussières d’étoiles » de la réalisatrice tunisienne Mirvet Medini Kammoun a remporté le Grand prix de la sixième édition du festival international Ciné-café de Taza qui a pris fin, jeudi.

Quant à la compétition réservée aux documentaires, le grand prix a été attribué au film « Au seuil de l’enfance » du Syrien Basim Hamdi, selon un communiqué des initiateurs de cette manifestation organisée cette année à distance, avec la participation de 25 films dont 15 courts métrages et dix documentaires.

Le prix du jury est revenu au court métrage « About her » de « Rabab Mrhege (Syrie) et celui de la réalisation pour « The crows land » de Mohammed Dadandik Hani (Irak). Les prix de la meilleure interprétation masculine et féminine sont revenus respectivement à Sami Chafai (Poussières d’étoiles) et à Leila Laaraj pour son rôle dans le film « Pas moi » (Belgique).

Le jury qui a départagé les films de fiction a été présidé par le réalisateur Hassan Benjelloun. Il est composé du chercheur Abdessalam Dakhane, l’écrivain et journaliste Houcine Chaabi et des critiques Mirvat Omar et Yasmine Bouchfar. Quant au jury du documentaire, il a été présidé par Abdelkrim Ouakrim (critique) aux côtés des acteurs Fatima Zahra Ahrar, Jamal Abbasi, Souad Alaoui et Fernando José (producteur).

Le festival organisé du 26 au 30 décembre avec l’appui du Centre cinématographique Marocain (CCM), a connu l’organisation de plusieurs ateliers traitant de certains métiers liés au cinéma outre une rencontre sur le « cinéma et le renouvellement de la vie ». Un hommage a été rendu, par ailleurs, au créateur et dramaturge Mohamed Belhisi.