Agadir: l’ADD organise des ateliers de sensibilisation et de communication sur l’Open Data

Des ateliers de sensibilisation et de communication sur l’Open Data (Les données ouvertes) ont été lancés mardi à Agadir, à l’initiative de l’Agence de Développement du Digital (ADD).

Initiées en collaboration avec la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA), ces rencontres qui se poursuivent jusqu’au 20 octobre, visent à mettre l’accent sur l’importance que revêtent les données ouvertes notamment en matière de transparence de l’action publique ainsi que leur impact sur le développement socio-économique, l’entreprenariat et la gouvernance publique.

Intervenant à cette occasion, le Directeur général de l’ADD, Sidi Mohammed Drissi Melyani indiqué que les données ouvertes s’inscrivent dans le cadre de l’accompagnement des efforts déployés par l’administration sur la voie de la transition numérique, ainsi que le renforcement de la transparence, de la participation des citoyens et du développement numérique.

Et d’ajouter que l’ADD à travers l’organisation des ces ateliers de communication au profit des administrations décentralisées , des établissements publics et des collectivités territoriales, vise à examiner les moyens de coopération à même d’accélérer la mise en œuvre de ses projets au niveau de chaque région du Royaume.

En 2020, l’ADD en partenariat avec la Banque mondiale, a réalisé une étude sur le développement des données ouvertes ayant abouti à un ensemble de recommandations qui ont permis d’élaborer un plan d’action national en matière des données ouvertes, a-t-il rappelé.

Pour sa part, le chef de division de transition numérique à l’ADD , Nourdine Lassfer, a souligné que ces ateliers de sensibilisation et de communication sur l’Open Data visent à développer l’usage des données ouvertes, et à renforcer la transparence et la participation des citoyens dans la gestion de la chose locale.

De son côté, le Wali de la région Souss-Massa, Gouverneur de la Préfecture d’Agadir-Ida Outanane, Ahmed Hajji , a  affirmé que ces rencontres qui s’inscrivent dans le cadre de l’accompagnement de la nouvelle stratégie nationale de transition numérique à l’horizon de 2030, visent à souligner le rôle majeur des données ouvertes dans la transition numérique et leur contribution dans le processus du développement socio-économique intégré et durable.

L’ADD est chargée de mettre en œuvre la stratégie de l’Etat en matière de développement du digital et de promouvoir la diffusion des outils numériques et le développement de leur usage auprès des citoyens.

Elle adopte une approche participative avec l’ensemble des parties prenantes (secteur public et privé, société civile) et assure la coordination et la concertation autour des enjeux multiples de la transformation digitale et son impact sur l’environnement global (administration, entreprise, citoyen).