A Sefrou, l’INDH promeut l’entreprenariat et l’emploi des jeunes

Depuis sa création en 2021, la plateforme provinciale des jeunes à Sefrou est devenue la destination préférée des porteurs de projets issus de la province, en quête d’orientation et d’accompagnement pour la concrétisation de leur projets et partant, l’amélioration de leur situation socio-professionnelle.

La création de cet espace, un projet porté par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) dans le cadre de sa troisième phase, est intervenue dans le cadre des efforts menés par les autorités compétentes dans l’objectif d’améliorer le revenu et l’inclusion économique des jeunes de la province.

Dans l’enceinte de cette plateforme, domiciliée dans le Centre éducatif et social pour l’appui des capacités des jeunes, des porteurs de projets de 18 au 45 ans sont reçus chaque jour, écoutés avant d’être orientés vers le coordinateur de la plateforme pour évaluer l’idée du projet et les inscrire avant de les accueillir dans l’espace du « sens de l’entrepreneuriat ».

Pas moins de 60 jeunes, des deux sexes, ont bénéficié des services de la plateforme des jeunes de Sefrou en matière d’appui au sens de l’entreprenariat et 50 autres ont été accompagnés et intégrés dans la marché du travail en partenariat avec des associations de la société civile locale notamment celles actives dans le soutien scolaire au niveau de la province.

Pour Mimoun Oubelkassem, chargé du programme « amélioration du revenu et Insertion économique des jeunes » au sein de la Division de l’action Sociale (DAS) à la province de Sefrou, les résultats obtenus ont dépassé les objectifs fixés pour la plateforme de plus de 100 pc, précisant que que cet espace a pu prendre en charge 62 personnes au lieu de 60 initialement prévues. Dans le cadre de l’axe d’appui à l’entrepreneuriat, le comité provincial pour le développement humain (CPDH) a approuvé deux projets tandis que le comité provincial de développement économique (CPDE) a validé 25 autres, a-t-il fait savoir, mettant l’accent sur l’importance du travail accompli quant au soutien à l’économie sociale et solidaire, ce qui a permis d’améliorer la commercialisation chez les coopératives et de la qualité de leurs produits.

Motivé par les échos positifs partagés sur les réseaux sociaux à propos de la plateforme par ses pairs issus de la province, le jeune Mohammed Aserghine n’a pas hésité à venir demander conseils et présenter son projet dans la perspective de bénéficier de l’appui technique et financier susceptible de lui permettre de concrétiser son rêve de jeune entrepreneur. « Je suis venu pour m’informer sur les services fournis par la plateforme des jeunes à Sefrou sur recommandation de certains amis et ce, dans le but de réaliser mon propre projet », a-t-il confié à M24, chaine d’information en continu de la MAP.

De son côté, la présidente du Réseau Africain pour le Développement Durable, Salima Hammoujit a souligné que le réseau apporte sa contribution au sein de la plateforme des jeunes à travers l’accueil, l’orientation et l’accompagnement des porteurs de projets ayant un sens de l’entreprenariat.

Ces jeunes sont accueillis et pris en charge après que les responsables de la plateforme s’assurent de la faisabilité de leurs projets, a-t-elle expliqué, ajoutant que le réseau travaille, en se basant sur le savoir-faire de son personnel, composé de cadres et d’experts et chargé d’orienter et d’accompagner les bénéficiaires de l’axe lié à l’entreprenariat.