Meknès : Rencontre maroco-allemande

Une rencontre maroco-allemande a été organisée, mercredi à Meknès, sur l’adéquation entre formation et marché de l’emploi.

Initiée par l’Université Moulay Ismaïl (UMI) de Meknès et l’Université des sciences appliquées d’Aachen en Allemagne, cette rencontre, qui en est à sa troisième édition, se veut une occasion pour les participants, dont des universitaires et des professionnels, d’échanger sur les moyens à mettre en œuvre pour adapter les formations aux besoins du marché du travail au Maroc et renforcer la coopération maroco-allemande dans le domaine.

Le président de l’UMI, Hassane Sahbi, a souligné, à cette occasion, l’importance des avancées réalisées en matière de coopération entre le Maroc et l’Allemagne dans le domaine de l’enseignement, ajoutant que les relations liant l’université Moulay Ismail à l’université des sciences appliquées d’Aachen illustrent  »la singularité » de ce partenariat.

Après avoir énuméré les actions entreprises par l’université de Meknès pour permettre une meilleur intégration des lauréats dans le marché de l’emploi et de l’entreprenariat, M. Sahbi a indiqué que la coopération bilatérale en la matière est appelée à s’élargir davantage, à travers la définition d’axes stratégiques susceptibles de renforcer les acquis réalisés.

De son côté, la députée et vice-présidente de la commission des affaires étrangères en Allemagne, Daniela De Ridder, a indiqué que cette rencontre représente une occasion pour booster la coopération entre les universités de Meknès et d’Aachen, notamment à travers le renforcement des liens entre les professeurs marocains et allemands et la promotion de l’enseignement de la langue allemande parmi les étudiants.

Elle a salué, à cet effet, les efforts déployés par le département de tutelle pour le développement de l’enseignement au Maroc, ajoutant que les réalisations incitent à plus d’investissement dans le renforcement de la coopération maroco-allemande dans le domaine de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique.

Selon les organisateurs, cette rencontre constitue un espace pour identifier les besoins de l’industrie marocaine en matière de formation et de savoir-faire, de nouer des relations professionnelles et d’exprimer les besoins des industriels des deux pays en matière d’innovation technologique et de recherche scientifique appliquée.

Les deux universités offrent conjointement, depuis 2011, des programmes de formation co-diplômantes dans les domaines de la chimie appliquée, du génie électrique, du génie informatique et du génie biomédical.

La rencontre de Meknès devrait, selon la même source, contribuer à l’élaboration d’autres programmes de formation.